CURSE OF CHUCKY

curse-of-chucky-coverNica, une jeune femme en fauteuil roulant, vit dans un grand manoir avec sa mère. Cette dernière reçoit, via courtier, un paquet contenant « Chucky » la poupée « brave gars » possédé par l’âme de Charles Lee Ray, un tueur psychopathe. Un soir, Nica entend hurler sa mère et la retrouve morte, baignant dans son propre sang. Alors que les funérailles approchent, et que toute la famille est réunie – occasion rêvée pour régler ses comptes – la poupée va pouvoir s’adonner à son jeu favoris : décimer tout le monde !
Après les deux derniers opus de la célèbre poupée, assez médiocres, disons-le, voici que Don Mancini nous offre un ultime « Chucky » ! Directement paru en DVD, nous voici dans une nouvelle histoire où la folie de Charles Lee Ray trouvera un sens nouveau. Si j’étais plutôt réservé à visionner ce dernier film, mes craintes ce sont envolées aussitôt. Dés le départ on sent que Mancini renoue avec la tradition des deux premiers films, particulièrement bons, puisque « Chucky » a le premier rôle et n’est pas effacé par une « fiancée » ou un « fils ». On y retrouve le vrai « Good Guys », celui qui nous a fait trembler, qui nous a fait rire parfois tant son langage peu châtié est un véritable paradoxe de son image. Oui, « Curse of Chucky » est bon ! Pas autant que les premiers films, mais assez pour nous ravir et nous tenir en haleine tout du long.

On appréciera de retrouver quelques clins d’œil à Andy, à la famille Simpson et à la mère du jeune garçon. On y apprendra un peu plus sur l’histoire de Charles Lee Ray et on comprendra très vite qu’il n’est pas arrivé dans cette nouvelle famille par hasard.

L’ambiance sombre et ce manoir digne d’un film d’horreur, voilà les ingrédients pour que la sauce prenne, c’est réussi, c’est glauque et quelque peu déjanté, bref, on se réconcilie avec Chucky mais on espère tout de même que celui-ci sera le dernier. Autant finir une belle saga sur une note positive, mais… la scène de fin, celle qui est cachée ? J’allais oublier de vous le dire, soyez patient et attendez la fin du générique, là, vous découvrirez un élément important !

Bon visionnage, et pour paraphraser Chucky : « J’espère bien que vous aurez peur » !

C. Valentin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s