L’AIGLE S’EST ENVOLE – de John Sturgess

l_aigle_s_est_envole1-724x10301943, Mussolini ayant été enlevé de la prison où il était incarcéré, Adolf Hitler charge le colonel Radl de mettre sur pied une mission ayant pour but d’enlever Winston Churchill. Pour mener à bien cette opération, il en confie la direction au colonel Kurt Steiner, un homme déterminé. Radl s’offre également les services de Liam Devlin, un sympathisant de l’IRA, qu’il place en éclaireur.
Lorsque les troupes de Steiner débarquent dans un petit village où Churchill doit passer quelques jours, ceux-ci se font passer pour des soldats anglais en manœuvre. Mais le plan ingénieux mis en place par Steiner ne se déroulera pas comme prévu, et la supercherie sera rapidement découverte. Il ne reste plus à Steiner qu’à survivre pour mener sa mission à son terme et ramener Churchill à Berlin !

Film incontournable dans l’œuvre de John Sturgess (Last Train from Gun Hill, La Vénus des Mers Chaudes,..), et sorti en 1976, L’Aigle s’est Envolé réuni une belle brochette d’acteurs. Michael Cain (Ipcress : danger immédiat), Robert Duvall (Le Parrain), Donald Sutherland (De l’Or pour les Braves) et Donald Pleasence (Cul-de-Sac). Des acteurs tous formidables dans leur interprétation et admirablement dirigé par un John Sturgess qui a su capter l’essence même d’un film qui oscille entre guerre et drame. Car le parti pris du réalisateur n’est pas de jouer avec le sentiment des bons et des méchants. Michael Caine et Robert Duvall sont montrés comme des hommes biens, obéissants au régime nazi, mais avec une profondeur d’âme et une humanité aux antipodes du caractère belliqueux des soldats du Reich. Même Donald Sutherland, pourtant à la solde de l’Allemagne et de l’IRA, révèle une fragilité pleine de tendresse.
Les affrontements avec l’armée américaine en place, et dont le chef de file n’est autre que Larry Hagman (J.R. De Dallas), se déroulent avec le respect d’hommes qui reconnaissent la valeur de leurs opposants. C’est là que s’exprime la dimension de John Sturgess qui s’entoure d’une magnifique photographie et de décors sublimes, offrant ainsi à son film une aura toute particulière qui le place au rang des grandes productions du genre.

L’Aigle s’est Envolé est un classique dans la filmographie de Sturgess, une façon pour ceux qui connaissent peu le travail de ce réalisateur de génie, de le découvrir à travers ce film qui tout au long de ses 2H ne souffre jamais d’une baisse de régime. Bien qu’il soit adapté d’un roman de Jack Higgins (The Eagle has Landed), et qu’il s’accorde le loisir de quelques différences avec le livre, L’Aigle s’est Envolé n’en demeure pas moins une œuvre originale, parfaitement cohérente et qui se paie même le luxe d’avoir Lalo Schifrin (thème de Mission Impossible) à la musique.

Une très belle édition DVD a été réalisée par Éléphant Film, avec une restauration de l’image et du son. Bref, de quoi passer un excellent moment de cinéma !

C.Valentin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s